Santenay Premier Cru « La Maladière » - Rouge

Santenay Premier Cru « La Maladière »

Santenay Premier Cru La Maladière

ORIGINE :

Tout au sud de la Côte de Beaune, ce 1er cru est un des les plus typique et réputé pour l’expression du caractère des Santenay. Situé au cœur de l’appellation, à deux pas du Château de Philippe le Hardy, c’est un des vins les plus prestigieux et emblématiques de l’appellation Santenay.

TERROIR :

Plantées dans un sol caillouteux de calcaires fissurés recouvert de marnes, les vignes s’épanouissent sur un coteau pentu exposé au sud/sud-est. C’est un terroir de choix pour le Pinot Noir.

VINIFICATION ET ELEVAGE :

Dans l’esprit des traditions bourguignonnes, nous cherchons à révéler chacun de nos terroirs par une vinification respectueuse de la qualité de la matière première, de son millésime, en finesse et délicatesse.
Les raisins sont ainsi récoltés et transportés en petites caisses percées pour limiter les manipulations et la trituration.
Ils sont triés, éraflés puis encuvés, en cuve inox. A l’issue des fermentations alcooliques, après décantation naturelle, les vins sont entonnés et élevés en fûts de chêne pendant environ un an.

NOTES DE DEGUSTATION :

Très belle couleur entre rouge grenat et rubis, avec une belle brillance. 
Nez agréable, encore sous sa réserve conformément à un premier cru. Aromes empyreumatique légèrement grillé, un peu sauvage avec quelques touches de genièvres et de genets. 

Attaque en bouche structurée et virile. Riche en tannin. Les tannins se fondent très vite en bouche pour révéler sa jeunesse. Un vin de repas par excellence sur des mets traditionnels. S’alliant parfaitement avec la cuisine traditionnelle des bouchons lyonnais tels que saucisses lentilles, travers de porc rôti,….

Belle expression d’un Santenay 1° Cru reconnu pour son caractère entier.
Dégustation optimale : à conserver 2 à 3 ans dans sa cave, avec un potentiel de garde de 5-7 ans.

Idéal pour la cuisine bourgeoise traditionnelle. Accompagnera également parfaitement une cuisine épicée ou exotique. Navarin d’agneau, Osso Bucco, Couscous, Salé-sucré.

Servir autour de 16 à 17°C. Un léger carafage permettra de révéler la première année tout son potentiel.